Impression 3D personnalisée et modélisation

Blog

La lithophanie

la lithophanie KEZAKO

Une lithophanie est une œuvre gravée ou moulée en porcelaine très fine et translucide qui ne peut être vue clairement que rétro-éclairée par une source de lumière. Il s'agit d'une représentation ou une scène en intaille qui apparaît en grisaille (en niveaux de gris).

Une lithophanie présente une image en trois dimensions - complètement différentes des gravures en deux dimensions et des daguerréotypes qui sont « à plat ». Les images modifient leurs caractéristiques en fonction de la source lumineuse derrière elles. Les scènes du panneau d'une lithophanie fixée à une fenêtre changent tout au long de la journée, selon la quantité de lumière du soleil. La source de lumière variable est ce qui rend les lithophanies plus intéressantes pour l'observateur que les images en deux dimensions.

Si l'origine de la lithophanie est sans doute la manufacture royale de Prusse, c'est au baron Paul de Bourgoing qu'est attribuée cette invention. C'est lui qui fait breveter, pour 15 ans, en 1827, une invention « pour des procédés de lithophanie ». Dans ce document de 12 pages il décrit trois procédés de lithophanie : la « lithophanie translucide », la « lithophanie en clair-terni » et la « lithophanie en ombre adoucie ».

On exécute ces images par un procédé plastique et non par le dessin. Une plaque de verre est recouverte d'une couche de cire sur laquelle est modelé le sujet à reproduire, au moyen d'ébauchoirs de sculpteur. Les parties les plus ombrées sont représentées par la couche de cire la plus épaisse, les plus claires le sont par une couche très mince ou même par le verre seulement.

Dans son ouvrage L'art des céramiques Jacques G. Periffer  précise que l'exécution fait appel à l'estampage d'une croûte dans un moule en deux demi-coquilles dont chacune porte le modelé d'une face de l'objet. Ce moule est fabriqué dans une matrice modelée en cire translucide selon une méthode proche de celle des sculpteurs médaillistes.

L'accessibilité grandissante aux imprimantes 3D personnelles ont remis ce procédé au goût du jour depuis 2015. Des programmes, souvent utilisables directement en ligne, permettent de générer des lithophanies à partir d'une image. Généralement, on téléverse son image, puis on indique diverses options comme la taille et la forme finale de la lithophanie, ou des traitements d'images légers comme une inversion des couleurs (pour inverser les zones en relief et ainsi le rendu final) ou des miroirs (permettant de soit montrer la surface rugueuse de la lithophanie, soit de la cacher du côté de la source lumineuse, présentant ainsi une surface plane à l’extérieur). Il ne reste plus dès lors qu'à télécharger l'objet généré, souvent optimisé pour l'impression 3D, et l'imprimer sur son matériel.

 

les différents supports

Lithophanie 80 X 80 sur Socle Photophore

 

Lithophanie 150 x 150 pour Lampe de table

Nos créations

Idée cadeau du moment

C’est un cadeau vraiment personnel et unique que vous pouvez offrir à vos amis et votre famille. Une impression 3D à votre image qui prend vie lorsqu'elle se trouve devant une source de lumière.

Rio Tinto : met au point une nouvelle poudre d’acier pour l’impression 3D

SOREL-TRACY, Canada – Rio Tinto a mis au point et testé avec succès une poudre d’acier conçue pour les applications d’impression 3D à son complexe métallurgique de Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) de Sorel-Tracy, au Québec.

La poudre d’acier atomisée à l’eau offre des propriétés mécaniques supérieures aux techniques conventionnelles de fabrication du métal, ouvrant la voie à des avancées dans l’utilisation de la technologie d’impression 3D pour les pièces métalliques.

RTFT développe actuellement une gamme de poudres aux propriétés avancées pour l’impression 3D afin de répondre aux besoins des clients.

Le directeur exécutif de Rio Tinto Fer et Titane, Stéphane Leblanc, a déclaré : « Il s’agit d’une nouvelle génération de poudres d’acier conçues pour l’impression 3D au complexe métallurgique de RTFT, où nous avons plus de 50 ans d’expérience dans la fabrication de poudres d’acier et de fer. Notre nouvelle poudre d’acier pour la fabrication additive, produite avec le plus grand atomiseur à eau en Amérique du Nord, ajoute une matière première très concurrentielle pour le marché croissant de l’impression 3D. »

Le Centre de technologie et minéraux critiques de Rio Tinto à Sorel-Tracy s’est associé à la société allemande KSB SE & Co. KGaA, l’un des plus grands fabricants mondiaux de pompes et de vannes et un pionnier de la fabrication additive industrielle, pour développer et tester la performance de la nouvelle poudre dans des applications d’impression 3D. Des pièces de taille industrielle ont déjà été produites et testées, notamment des pièces pour un équipement de coulée de fonte liquide sur le site de Rio Tinto à Sorel-Tracy, ce qui constitue une première dans l’industrie.

La technologie de l’impression 3D offre de multiples avantages, notamment de courts délais d’exécution et des possibilités de conception plus variées. Elle permet également de produire des pièces de rechange à petite échelle de façon rentable, de réduire la quantité de rebuts et de diminuer les émissions de carbone en éliminant plusieurs étapes associées aux chaînes de fabrication et d’approvisionnement traditionnelles.

RTFT exploite une mine d’ilménite à ciel ouvert au lac Tio, près de Havre-Saint-Pierre, sur la Côte-Nord du Québec. Le minerai est utilisé pour produire du dioxyde de titane, de la fonte brute, de l’acier et du métal de grande qualité au complexe métallurgique de RTFT à Sorel-Tracy, au Québec. Ensemble, les sites emploient plus de 1 600 personnes.

En activité au Québec depuis 70 ans, RTFT est à l’origine de la conception du procédé d’extraction du fer de l’ilménite. Au cours de la dernière décennie, RTFT a mis l’accent sur le développement, la mise en marché et le perfectionnement du procédé UGS, qui lui permet de produire une scorie dont la teneur en dioxyde de titane est très élevée et de la vendre aux producteurs de pigment.

Fondé en 1967, le Centre de technologie et minéraux critiques de RTFT mène des recherches sur l’amélioration des processus et développe de nouveaux produits. Le Centre est doté d’un équipement de pointe et d’une instrumentation hautement spécialisée qui comprend des spectromètres à plasma inductif, des diffractomètres à rayons X, des appareils à absorption atomique, des analyseurs d’images, des microscopes électroniques à balayage, ainsi qu’un laboratoire d’essai de métallurgie des poudres.

Nos vidéos

Vidéo TikTok

@fixidesigners

modelisation Kreela de raid shadow legend et REalite augmente.a voir sur https://fixi-d.fr #modelisation3d #figurin #print3d

♬ In My Mind – Dynoro & Gigi D’Agostino

@fixidesigners

Nouvelle modélisation de personnage: le légendaire Anubis a retrouver sur Http://fixi-D.fr#miniature #modelisation3d #fixi #figurin#modelisation3d

♬ Fight Back – NEFFEX

@fixidesigners

#raidshadowlegends fixi-d #yakarl #modelisation3d #print3d #miniature a suivre sur https://fixi-d.fr 😉

♬ Back In Black – AC/DC

Vidéo Youtube

Deuillelombre (Shadowmourne)

Nous sommes extrêmement fier de vous présenter notre dernier « petit » bijoux: La légendaire Deuillelombre de World of Warcraft (Shadowmourne en version anglaise).Mais avant de rentrer dans le vif du sujet un peu d’histoire:

« Deuillelombre… Une grande hache à deux mains taillée pour un géant, née de pouvoirs sacrés et corrompus, recelant un millier d’âmes mortelles, et ne pouvant être maniée que par les maîtres d’armes les plus expérimentés d’Azeroth. Sa création semble presque impossible, et pourtant, les rumeurs ne se taisent pas. Certains forgerons soutiennent que Deuillelombre se doit de n’être qu’une hache ordinaire, poussée à une perfection incomparable. D’autres voudraient la façonner de manière en faire une arme d’une importance capitale pour le monde. À ce que l’on dit, Mograine, quand il accepte d’en parler, prétend que seul le marteau d’Arthas représenterait un modèle acceptable. Et cette ambition absurde est juste le premier pas de la création de Deuillelombre… ▪ Pour contenir les énergies qui dansent le long de son tranchant glacial, Deuillelombre doit être taillée dans une masse de saronite impure : le sang durci de l’Ancien dieu Yogg-Saron, traité par des maîtres façonneurs de métal. ▪ Pour alimenter ses pouvoirs meurtriers, Deuillelombre doit être trempée dans les âmes des serviteurs les plus puissants du Fléau, tués un par un par la lame inachevée. ▪ Pour parvenir à briser l’armure de roi-liche, Deuillelombre doit être ornée de fragments du Trône de glace, modelé autrefois par Kil’Jaeden dans la glace du Néant distordu. Ce n’est qu’avec ces puissants ingrédients que Deuillelombre pourra être achevée. Et même si la hache est un jour terminée, des questions et des craintes subsistent. Forger les âmes des morts pour en faire une arme imprégnée de sang et de l’essence du Néant distordu est-il si différent de la fabrication des lames runiques du Fléau ? Qui peut dire que le roi-liche, furieux devant l’impudence de ceux qui auront copié son bien le plus précieux, ne pourra pas annihiler – ou contrôler – celui qui l’aura fabriquée ? Si Arthas, l’un des chevaliers les plus dévoués de son temps, a perdu son humanité en écoutant les murmures de Deuillegivre, qui peut être sûr que Deuillelombre ne provoquera pas les mêmes horreurs et les mêmes souffrances que sa lame sœur ? Qui aura le courage d’essayer de la fabriquer et de la manier, sans connaître toutes les réponses à ces questions ? »

Micco de Fixi-D la créée, après y avoir passé de nombreuses heures de modélisations. Ce n’est pas la 1 ère réplique de cette hache, car la cosplayeuse allemande Kamui l’avais déjà créé, mais elle n’est pas à vendre. Certaines réplique chinoise de mauvaise facture sont mis en vente sur la toile. L’idée à germé suite a une discution avec un ami et celle ci est devenu réalité. Cette vidéo vous montre les différentes étapes de sa réalisation! Bonne lecture à tous et abonnez vous pour suivre nos prochaines aventures!

Fichier à télécharger ici